Bien financer son projet immobilier avec la Loi Pinel

Pour financer l’acquisition d’un bien immobilier, il est important de démarcher plusieurs organismes de crédit, afin d’obtenir les meilleurs taux et conditions de prêt. Ainsi vous pourrez comparer les offres afin de retenir la plus intéressante pour votre projet.

Afin d’étudier le dossier, la banque demandera le prix d’acquisition du bien (avec une copie du contrat de vente en l’état futur d’achèvement – V.E.F.A) et une estimation des frais de notaire.

Prêt immobilier : les critères à prendre en compte

Les taux de crédit sont actuellement historiquement bas, mais il est important d’étudier de près les propositions de financement, car le taux du crédit n’est pas le seul critère à prendre en compte.

Les autres points sont :

  • les frais de dossier,
  • la durée d’emprunt,
  • les éventuelles indemnités de remboursement anticipé,
  • l’assurance,
  • la garantie,
  • le taux d’intérêt,
  • et le coût total du crédit.

Loi Pinel et défiscalisation : quels avantages ? 

Dans le contexte d’une défiscalisation avec la Loi Pinel, il est possible de souscrire un crédit sans apport personnel, car la réduction d’impôts et les loyers encaissés permettent de financer le bien.

L’investissement Pinel permettant de bénéficier d’une réduction d’impôts sur le revenu, le bien est financé par l’avantage fiscal, ainsi que par les loyers perçus et l’effort d’épargne.